J’ai testé la Wii

J’ai profité de la visite d’une grande exposition commerciale consacrée au jeu et au jouet pour tester (enfin) la Wii. L’idée de cette console conçue par Nintendo m’a toujours paru intéressante. Le monde du jeu électronique est très marqué par l’informatique qui fait naître le mouvement d’un avatar à partir de commandes du clavier ou de manettes très simplifiées. Un bel exemple d’effet diligence. Ce mode de manipulation archaïque suppose un grand sens de l’abstraction. Mon avatar de Seconde Life en sait quelque chose, tant il s’est cogné dans des murs. Heureusement le système ne prévoit pas de faire apparaître des bosses sur le front.

Wii

Il a fallu attendre longtemps pour que l’on considère que le plus naturel est de mettre en parallèle le mouvement du corps humain réel avec celui de l’avatar. La Wii permet de jouer au tennis, au bowling, de faire du yoga ou de l’aérobic, grâce à divers accessoires. Il paraît que l’on  a tendance à casser les meubles ou la télévision. Mais en même temps, on fait bouger son corps plutôt que de rester scotché derrière son écran. Et c’est tant mieux pour la santé. La Wii est sûrement une étape importante pour sortir la culture numérique de la logique de l’ordinateur.

J’essaie de convaincre ma progéniture pour que la console en question figure sur la liste envoyée au Père Noël. Je ne voudrais pas donner l’impression de l’acheter pour moi-même 😉 .

Comments are closed.