Soir d'automne

Le printemps m'a jeté des vers,
Les oiseaux m'ont jeté des rimes;
Le grand vent dans les arbres verts
M'a soufflé des rythmes sublimes.

Sous l'été brûlant, tout le jour,
Vers le ciel j'ai tendu mon âme,
Afin qu'elle s'emplît d'amour,
Et s'incendiât à sa flamme.

Mais les rouges soleils du soir
M'ont versé leur mélancolie;
Et l'automne, son désespoir,
Et la mer folle, sa folie.