Nouvel An

Que de manière de passer le cap ou de souhaiter de bons voeux.

Étrennes

Nous avons tous les deux laissé derrière nous
Une époque où la vie est bien bonne et bien belle ;
Je m'en souviens encor, vous en souvenez-vous
De notre enfance heureuse ? - ô ma cousine Angèle !

Étrennes

En lieu de mai, de dorure, ou de chaîne
A ce matin premier jour de l'année
Je vous envoie un brin de gui de chêne ;

Fin d'année

Sous des cieux faits de filasse et de suie,
D'où choit morne et longue la pluie,
Voici pourrir
Au vent tenace et monotone,
Les ors d'automne ;
Voici les ors et les pourpres mourir.

Le premier jour de l’an

Souffrez, mes chers amis, qu’une épître nouvelle
Soit de mes vœux pour vous l’interprète fidèle,
Et m’épargne aujourd’hui l’inutile embarras
De courir vos hôtels où vous ne serez pas.

Syndicate content