Animaux

Le chat (prose)

Tout animal est supérieur à l'homme par ce qu'il y a en lui de divin, c'est-à-dire par l'instinct. Or, de tous les animaux, le Chat est celui chez lequel l'instinct est le plus persistant, le plus impossible à tuer. Sauvage ou domestique, il reste lui-même, obstinément, avec une sérénité absolue, et aussi rien ne peut lui faire perdre sa beauté et sa grâce suprême.

Cuisine champêtre

Tous les environs sont en fêtes,
Fanfares, concours de pompiers,
Et les lapins, ces pauvres bêtes,
En gémissent dans leurs clapiers !

Le lait des chats

Les chats trempent leur langue rose
Au bord des soucoupes de lait ;
Les yeux fixés sur le soufflet,
Le chien bâille en songeant, morose.

La mère Michel

C’est la mère Michel qui a perdu son chat,
Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra.
C’est le père Lustucru qui lui a répondu :
« Allez, la mère Michel, vot’ chat n’est pas perdu. »

Le chat est auprès du feu...

Le chat est auprès du feu ; le pot bout.
Cette cuisine est très noire
et deux saucisses rouges sont au bout
d’une vieille canne noire.

Syndicate content