Exposer des idées, questionner les savoirs

Il y a un peu plus d’un an se sont tenues à Neuchâtel les Assises du Réseau romand Science et Cité. Le thème de l’édition 2009 était consacré à la communication scientifique aujourd’hui: “Exposer des idées, questionner les savoirs”. Un atelier a été consacré à la place des nouvelles technologies dans les musées. Nous y avions consacré une note.

Les actes de ces assises viennent de paraître aux éditions Alphil (Presses universitaires suisses). Les deux articles issus de cet atelier et consacrés au musée virtuel figurent dans cet ouvrage:

  • Nathalie Duplain Michel, Vers une muséographie virtuelle en ligne ?
  • Olivier Glassey, Les musées virtuels et l’expérimentation « folksonomique » : entre savoir expert et savoirs ordinaires.

Ces deux textes s’intéressent aux conséquences de l’utilisation des technologies collaboratives dans le domaine muséal. Le premier essaie d’entrevoir ce que pourrait être une muséographie propre à Internet. Le second s’intéresse à l’application du “crowdsourcing” à travers la folksonomy (indexation sociale).

A signaler aussi l’article de François Mairesse: “O Muséographie aigre château des aigles”. L’auteur y évoque les diverses directions de la muséographie au cours des dernières décennies. Il consacre un paragraphe à la muséographie virtuelle, non pas au sens de cybermuséographie, mais de potentialité pouvant déboucher sur plusieurs actualisations. Dans ce contexte, le terme virtuel correspond à la définition de Pierre Lévy, dont nous nous réclamons aussi.

Couverture

Editions Alphil

Assises du Réseau romand Science et Cité

Comments are closed.