Dans les nuages …

Nos disques durs ressemblent un peu à des greniers. Nous y entassons des photos, des textes, des carnets d’adresse, bref tout ce qu’on peut trouver dans des cartons sous nos toits. Mais cela est en train de changer. La tendance est de stocker tout cela maintenant plus haut, au-dessus du toit … dans les nuages. C’est ce qu’on appelle le cloud computing.

Clouds computing

Dream,magie landaise

De plus en plus, nous sommes en déplacement et nous voulons accéder à nos données sans forcément emporter un ordinateur portable: chez des collègues, des amis, dans un hôtel ou un cybercafé. C’est pourquoi on trouve de nombreux services qui offrent la possibilité de stocker des fichiers en ligne. On peut avoir ses documents, ses feuilles de calcul, ses photos et même ses contacts. En plus de la mobilité, le grand avantage est la sauvegarde: tous ceux qui ont eu un disque dur qui a lâché savent de quoi je parle. Les désavantages existent aussi: tout d’abord on confie ses données à des tiers. Ensuite, du moment que les données sont en ligne, elles risquent de glisser bien vite sur l’Internet public. En effet, si on ne prend pas garde aux paramètres de partage (avec les amis, tout le monde), plus de gens qu’on ne pense peuvent y accéder.

Le “cloud computing” a quand même un grand désavantage: que fait-on quand on n’a pas de connection Internet ou téléphonique?

Comments are closed.